1,2,3, Furets
L'alimentation du furet

30 juillet 2014, par S De Carvalho

Des recettes de raw feeding maison pour votre furet

Le BARF, qui vient de l’Anglais « Biologically Appropriate Raw Food » (nourriture crue biologiquement appropriée), désigne tout simplement une alimentation naturelle à base de viande crue pour les carnivores. Mais c’est un régime plutôt adapté au chien, car il contient des végétaux. Et comme notre petit compagnon est un carnivore strict, nous allons nous attaquer au Raw feeding. Il s’agit tout simplement de reconstituer une proie à partir d’ingrédients qu’on trouve en supermarché ou chez le boucher. Nous vous proposons la recette qui vous permettra de nourrir simplement votre furet, et de façon équilibrée.

Première étape : Préparer le matériel et les ingrédients

image_barf_06Le matériel nécessaire

Si vous n'avez pas de hachoir, vous pouvez tout à fait proposer des morceaux entiers. La mâchoire du furet a été conçue pour s'occuper des os à la perfection. Il vous suffira de découper les morceaux, de les congeler par portion et de les décongeler au fur et à mesure.

Les ingrédients

Au poulet ou aux volailles variées

La recette la plus courante va consister à prendre un poulet (en pack éco par deux, par exemple) entier. L’avantage est qu’on n’a pas à peser la quantité d’os et la quantité de muscles, vu que la proie adulte est déjà entière. Il faudra, par contre, rajouter des abats. Il vous faudra à peu près :

Ceci représente la quantité pour un mois à six semaines pour un mâle ou deux femelles. Mais si vous souhaitez varier ses menus, soit vous préparez cette quantité sachant qu’elle se conserve 3 mois au
congélateur sans problème, soit vous adaptez la recette à vos capacités de stockage.

Vous pouvez varier les viandes en respectant toujours les proportions de muscle, d’abats, et d’os. Vous pouvez utiliser de la caille, de la dinde, du canard ou du lapin par exemple. Dans l’idéal fournissez-vous au rayon volailles. Il est intéressant de varier ces viandes pour les apports nutritifs de chacune.

Beaucoup vous diront qu’on peut éventuellement varier les viandes au point d’ajouter du boeuf ou du cheval au menu. Le seul problème étant, dans ce cas, qu’il faut de l’os. Et à moins d’avoir un hachoir professionnel coûtant un bras, vous ne pourrez probablement pas broyer de l’os de boeuf ou de mouton. Il vous faudra dans ce cas avoir recours à de coûteux compléments alimentaires pour remplacer les os. Vous pouvez par contre varier sur les abats, d’autant que si vous avez un boucher compréhensif vous pouvez en récupérer gratuitement.

Au lapin

Si vous voulez varier, vous pouvez tout à fait acheter un lapin entier non découpé. L’avantage c’est que vous n’avez pas à rajouter d’abats, ils sont fournis avec le lapin. Cependant, si le lapin est en général très apprécié des furets, c’est une viande maigre. Il serait donc judicieux de varier avec d’autre proies ou d’autres recettes.

Si vous réussissez à respecter les proportions recommandées au paragraphe suivant sans vous arracher les cheveux, nous ne saurions trop vous recommander de varier les recettes au maximum. Pour une raison très simple : un furet finit parfois par être exclusif envers sa nourriture. Si un jour il y a rupture de stock, possible qu’il boude sa gamelle. Et ils sont parfois très têtus. Et oui, certains vous diront qu’ils ne se laisseront pas mourir de faim... Eh bien en fait, possible qu’ils soient assez têtus pour jeûner plusieurs jours.
C'est pourquoi, si vous variez les menus de votre furet, non seulement vous enrichirez les apports nutritionnels, mais vous aurez moins de mal à lui faire accepter d'autres viandes, en cas, par exemple, de rupture de stock, de congélateur en panne, ou de maladie exigeant un changement temporaire de régime.

Les proportions à respecter

Dans le raw feeding, on cherche à reconstituer une proie entière. Les quantités recommandées sont de 80 à 85% de muscle (peau et gras compris), 10 à 15% d’os et 5 à 10% d’abats. Concernant le furet, les recommandations sont de 80% de muscles, 10% d’os et 10% d’abats dont 5 % de foie.

Sachant que ce ne sont que des recommandations approximatives. Par exemple, un foie de lapin représente environ à lui seul 7% du poids total de l’animal (vidé puisqu’acheté en boucherie).

Quantité de BARFQuantité de muscleQuantité d’abatsQuantité d’os
1 kg de BARF800g100g dont 50g de foie100g
Pour 2 kg1,6 kg200g dont 100g de foie200g
Pour 3 kg2,4 kg300g dont 150g de foie300g
Pour 4 kg3,2 kg400g dont 200g de foie400g
Pour 5 kg4 kg500g dont 250g de foie500g

Deuxième étape : Préparer le matériel et les ingrédients

image_barf_03La découpe des carcasses
Si vous utilisez des carcasses entières, découpez-les grossièrement avec le sécateur puis avec les ciseaux afin de faire entrer la viande au broyeur.
Si vous utilisez des morceaux avec os, il va vous falloir désosser la totalité pour peser les proportions d’os et de muscles.
Le broyage
Une fois la viande ainsi préparée, il suffit de broyer le tout avec les abats, puis de le mélanger pour obtenir un résultat homogène.
La répartition
Il ne reste plus qu’à remplir les sacs de congélation et les placer au congélateur. Pour ce faire, calculer les proportions en fonction de ce que mangent vos furets. Au niveau des quantités, il suffit juste qu’il en reste des miettes dans la gamelle, et vous saurez que la quantité est bonne.
N'utilisez jamais de viande surgelée ! Car la viande décongelée ne peut être recongelée. Utilisez toujours de la viande fraîche.

La viande mixée se conservant très peu de temps, ne gardez pas la viande décongelée plus de 24 heures au réfrigérateur. Et veillez à retirer la viande qui n'a pas été consommée, maximum 12 heures après sa sortie du frigo.

image_barf_08

Petits conseils

Certaines viandes, une fois mixées, ont tendance à être très visqueuses. N’hésitez pas ajouter un peu d’eau en mélangeant bien. Vous pouvez également proposer du saumon au menu de temps en temps.

Pour améliorer l’appétance, vous pouvez rajouter une cuillère à soupe de crème fraîche, une cuillère à soupe d’huile de colza ou de saumon, un jaune d’œuf ou une cuillère à soupe de levure de bière en paillette.

Les articles qui pourraient vous intéresser